Accueil » Tribune Prévoir » Tribune Octobre 2023 – Service minimum

Tribune Octobre 2023 – Service minimum

1 Oct 2023 | Actu, Tribune Prévoir

Service minimum

Vous avez entendu parler de la Shrinkflation ? Ce procédé consiste pour des industriels à diminuer la quantité de produit dans un emballage sans en réduire le prix et surtout, sans l’annoncer. Au Pré Saint-Gervais, on fait la même chose, mais avec les services publics.

L’été au Pré ? Il n’a duré que le temps du mois de juillet. En août, plus aucune activité sportive ou culturelle pour les habitants de la ville. Les villes voisines proposaient une programmation riche jusque fin août.

La cantine ? On enlève le fruit, l’entrée ou le produit laitier de l’assiette, en renouvelant la SOGERES qui cuisine en liaison froide. À Romainville, une école a lancé avec succès une cuisine sur place avec un prix inférieur au coût de l’ancien prestataire.

Les activités périscolaires ? Les intervenants associatifs ne sont pas reconduits depuis la rentrée. Finis les ateliers de rédaction de journal, les cours de cuisine, de tennis ou de yoga.

Les places de stationnement ? Supprimées dans le centre-ville ou Place Séverine, pour laisser place à des terrasses en bois qui ne servent qu’à de rares occasions. En parallèle, le parking municipal a doublé ses prix sans améliorer les conditions d’accès.

Les transports ? Moins de bus dans le centre-ville, moins de fréquence, la seule station Vélib’ du centre fermée pendant 6 mois, des pistes cyclables quasi inexistantes.

La majorité municipale qui défend officiellement les services publics, les réduit au strict minimum malgré une hausse significative des impôts.

Défendre le service public, c’est être aux côtés des agents, c’est maîtriser l’argent public, c’est améliorer concrètement le service rendu aux usagers : préparer l’avenir avec une cantine locale, arrêter de bétonner chaque bout de parcelle et investir dans un véritable espace vert pour petits et grands !

Conseils municipaux

CM